La sélection d’articles e-tourisme du mois de juin

La sélection d’articles e-tourisme du mois de juin

L’actualité touristique et événementielle du mois de juin est nécessairement teintée des crises qui nous impactent tous depuis ces derniers mois. Mais par-delà des défis rencontrés semblent se dessiner de nouvelles façons de voyager, d’animer et de travailler qui se veulent plus durables, efficaces et enrichissantes… Dotmap vous a sélectionné 4 articles dédiés à l’actualité digitale du mois de juin :

Vers la fin du tourisme de masse ?

 

tourisme

Par Les Echos, le 8 juin 2020.

Le tourisme mondialisé est en berne. Alors que la terre entière fait face à la même crise, le secteur touristique a été forcé, pendant plus de 2 mois, à se mettre à l’arrêt total. Mais pour beaucoup, le confinement et ses externalités positives sur l’environnement sont un déclic de plus pour une prise de conscience globalisée. Pour Voyageurs du Monde, spécialisé dans le tourisme durable, les prévisions sont de bon augure : l’agence de voyages parie sur de nouvelles façons de voyager, loin du tourisme de masse aujourd’hui inenvisageable pour la saison à venir.

Une respiration pour certaines destinations qui saturaient de touristes. Ainsi, des villes comme Barcelone, Rome ou Venise verront nécessairement leurs flux s’alléger cet été, au bénéfice des habitants locaux, de la propreté de leur ville et de l’écosystème naturel alentour. Une pause forcée pour le tourisme de masse, qui pourrait être le point de départ de nouvelles façons de voyager et de consommer…

Retrouvez l’article ici.

 

Agences d’événementiel : digitaliser pour survivre

 

team building dotmap

Par Véronique Richebois pour Les Echos, le 9 juin 2020.

Soumis à une baisse importante de leur activité, les agences événementielles ont dû trouver de nouvelles façons d’animer. Le digital s’est imposé comme l’outil privilégié pour réorganiser l’offre événementielle. Pour répondre à la situation actuelle, elles se tournent vers la virtualisation des événements et l’interactivité de solutions digitales.

Loin de priver le secteur des rapports humains pourtant si essentiels, la digitalisation de l’événementiel s’avère être un gain financier considérable. Avec le confinement, les agences ont réalisé un peu plus l’évidence de ces solutions numériques. Diminution des coûts, transcendance des événements et possibilités multiples : le digital permet aujourd’hui la création d’animations « hybrides », à la fois physiques et virtuelles.

Retrouvez l’article ici.

 

Entreprises du digital, soyons prêtes à faire face aux futurs aléas !

 

Par Philippe Raynaud pour Daf Mag, le 23 juin 2020.

Si le processus de transformation digital est déjà à l’œuvre depuis quelques années, il s’accélère depuis ces derniers mois. Nécessité au départ qui s’est peu à peu avérée bien plus efficace que ce que nos entreprises auraient pu imaginer. Digitaliser les processus de travail et équiper l’ensemble des collaborateurs d’outils plus intuitifs, c’est augmenter la productivité et améliorer la qualité de vie du quotidien professionnel.

En effet, la numérisation permet de réagir plus facilement et rapidement à des situations inédites, voir même à l’urgence. L’adaptabilité du digital est une force qu’il est devenue nécessaire d’avoir dans tous les domaines, y compris ceux du tourisme et de l’événementiel.

Retrouvez l’article ici.

 

Tourisme : vers de nouveaux modes de consommation et des aspirations différentes ?

 

tourisme

Par Romain Pommier pour TourMag, le 23 juin 2020.

Jean Viard, sociologue et directeur de recherche associé au CNRS, Jean-François Rial (PDG de Voyageurs du Monde) et Olivier Kervella (PDG de NG Travel) débattent ensemble du futur du secteur touristique. A leur sens, il n’y aura pas d’avant/après nécessairement différent à la suite du confinement, mais plutôt une série d’adaptations nécessaires à l’accélération des tendances actuelles. Ainsi, l’environnement, le local et le digital sont plus que jamais au cœur des nouveaux comportements et des besoins des touristes.

Ne pas perdre de vue le bien-être des clients, tels demeurent les maîtres mots des acteurs du tourisme. Ils ont bien cerné les besoins des nouvelles générations pour qui l’écologie n’est pas une option. De même, la situation actuelle ne signifie pas qu’il faudra dé-globaliser le tourisme, bien au contraire. La rencontre avec l’altérité est une force, et a participé depuis toujours à l’éveil et à l’enrichissement des mentalités et des esprits.

En somme donc, le tourisme ne subira pas une profonde transformation. Il devra simplement évoluer avec réactivité face aux besoins contemporains : « l’écologie, le prisme sanitaire, le numérique et le local seront les grands axiomes du tourisme de ce XXIe siècle. »

Retrouvez l’article ici.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

Top